L’île de St Martin aux Caraïbes, "The Friendly Island"

Sur les traces d'Indiana Jones : le golf de Mullet Bay

À huit heures d’avion de Paris, l’île de Saint Martin offre un dépaysement total. Il est facile de passer d’un côté à l’autre de l’île, car même si la frontière existe, c’est le seul endroit au monde (hors Union européenne) où l’on peut passer d’un pays à un autre sans avoir à montrer ses papiers d’identité et sans avoir besoin d’un visa.

L'île est vallonnée, dominée par le Pic Paradis ; ce dernier, d’une hauteur de 400 mètres, est situé coté Français.

La partie française : les traditions antillaises, les galeries d’arts exposant les artistes peintres, sculpteurs ou céramistes, et surtout les bonnes tables. Le marché coloré de Marigot est organisé autour de son kiosque à musique, d’où l’on peut apercevoir l’île d’Anguilla qui ne se trouve pas si loin de Saint Martin.
On y trouve aussi des bistrots, des bars et des restaurants, pour tous les goûts et toutes les bourses.

La partie hollandaise : on y trouve toutes les tentations de soirées trépidantes. Les treize casinos (Black-jack, roulette, poker, machines à sous), les discothèques, les restaurants japonais, indiens, italiens et chinois. Phillipsburg est la capitale, avec ses maisons colorées et ses achats hors taxes et hors douane.

Des deux côtés de l’île se trouvent de somptueuses demeures. Elles contrastent avec les habitations de fortune et la nature aride et sauvage du paysage environnant. La mer est le plus beau trésor de l’île, avec des côtes époustouflantes de beauté. Il y a trente-sept plages de sable blanc ! « Sea, Fun and Sun… »

Le golf de Mullet Bay :

Conçu par Joseph Lee, le golf 18 trous de Mullet Bay offre un parcours varié, situé essentiellement en bordure de mer, là où se trouve le plus grand lagon de la Caraïbe. Etant donné la nature et le climat, le golf est relativement bien entretenu, bien qu’il ne soit plus arrosé.

Si les fairways sont impeccables, les greens sont plus irréguliers et défendus par de nombreux bunkers.


Le parcours est intégré dans de magnifiques paysages à la végétation luxuriante, avec de très nombreux obstacles d’eau à franchir tout autour du lagon. Certains trous du retour sont en bord de mer, le long des plages de sable blanc.

Indiana Jones :

Le passage de l’ouragan Luis en 1995 a laissé des traces : si la nature et l’entretien ont permis au parcours de retrouver son état antérieur, ce n’est pas le cas des bâtiments qui entourent le golf.

Le club-house est toujours en cours de restauration.

Des maisons avaient été construites le long du parcours. Partiellement détruites par l’ouragan, elles n’ont pas été reconstruites. La nature a envahi les ruines de ces maisons, leur donnant cet aspect que l’on trouve dans des films comme Indiana Jones !


Mieux vaut éviter les « top » sur le parcours, au risque de toucher les iguanes inoffensifs qui le traversent.


Le climat étant tropical, les risques d’averses parfois violentes ne sont pas à exclure. Il suffit de se mettre à l’abri et d’attendre quelques instants pour que le soleil revienne et sèche le fairway perméable, capable d’absorber rapidement ces masses d’eau. En milieu de journée, la chaleur peut être intense. Aussi, il vaut mieux prévoir des boissons en quantité suffisante.
Le golf loue des voiturettes à moteur à essence, leur bruit est modéré et par forte chaleur, nous ne pouvons que vous inciter à utiliser cette option.

Air France transporte gratuitement votre sac de golf !
Ainsi, le golf de Mullet Bay est à ne pas manquer si vous envisagez de passer quelques jours de vacances sur l’île de St Martin.

Calquée sur la prestigieuse RYDER CUP, qui oppose en Golf les Etats-Unis à l’Europe, la CONCORDIA CUP, organisée par Laurent Fuentes, voit s’affronter chaque année St Maarten contre St Martin sur le golf de Mullet Bay.







Rejoignez ou créez des clubs,
communiquez avec d'autres golfeurs,
sur www.meetinggame.fr